Les journées « Ma banlieue n’est pas un problème, elle est la solution » reviennent sur une décennie de mobilisations et commémorent le dixième anniversaire des émeutes dans les banlieues déclenchées par les décès de Zyed Benna et Bouna Traoré. Ces débats seront l’occasion de mener une réflexion sur l’évolution de la situation des quartiers populaires. Une exposition, des projections ainsi que des activités culturelles et artistiques s’ajoutent à ces temps d’échange, afin montrer la diversité et le dynamisme des banlieues.

Ces journées dresseront un bilan des actions menées depuis dix ans sans oublier de développer des pistes de réflexion autour des perspectives d’avenir. Dans cette optique, le cahier d’expression propose aux habitants de faire part de leur mémoire des événements de novembre 2005 et d’exprimer leurs idées, leurs exigences, leurs projets et leurs espérances pour construire l’avenir des quartiers populaires. À l’issue de ces journées, un manifeste pour une banlieue dynamique, créative et solidaire sera rédigé pour être remis au Premier Ministre.

Nadir Sidhoum, président de Génériques, intervient le samedi 24 octobre à 11h00, à l’espace jeunesse Floréal-Saussaie-Courtille, dans le débat « Immigration : où est la diversité dans notre roman national ? ».

Découvrez la programmation des journées « Ma banlieue n’est pas un problème, elle est la solution »

Informations pratiques
Du 23 au 25 octobre à Saint-Denis
Entrée libre et gratuite