Ces dernières années ont vu se briser peu à peu silences et tabous autour de la guerre d’Algérie, et se manifester de part et d’autre le besoin de témoigner, de transmettre et contribuer à l’écriture d’un passé trop longtemps refoulé. Sur les écrans, en 1991, La Guerre sans nom a donné un visage à ces appelés d’hier qui, pour la première fois pour la plupart d’entre eux, prenaient la parole ; d’autres documentaires ont suivi, ravivant ces “années algériennes” par des images et des témoignages inédits éclairant heures sombres et pratiques inavouées.

La fiction aussi a pris sa part dans ce processus ; on se souvient de l’effet Indigènes en faveur de la révision des pensions d’anciens combattants, et des polémiques entourant la sortie de l’opus suivant du même réalisateur, mais d’autres sorties, plus discrètes, s’inscrivent dans ce même mouvement récent de “retour” à l’écran d’une guerre dont on a souvent déploré l’impression d’absence.

À ce point de l’histoire , c’est sous cet angle que le Forum des images a souhaité aborder la guerre d’Algérie, en proposant, dix jours durant, projections et rencontres, autour de films d’origines, d’époques et de genres divers. Pour interroger, autour des images et des représentations, la place qu’elles occupent dans la construction d’une vision collective historique et favoriser, par-delà les passions, la confrontation des regards.

Accéder au site du Forum des images

Repères
La guerre d’Algérie, images et représentations
Du 24 janvier au 2 février au Forum des images
Forum des Halles
2, rue du Cinéma
75001 Paris