L’AEFTI, l’Association pour l’enseignement et la formation des travailleurs immigrés et leurs familles

Cette affiche a été réalisée à l’occasion du 20ème anniversaire de la Fédération nationale des associations pour l’enseignement et la formation des travailleurs immigrés et leurs familles (Fédération AEFTI), un réseau d’associations créé en 1971 et qui se donne « pour but fondamental la lutte contre l’illettrisme et l’analphabétisme, la promotion du droit à la formation et à la qualification de la population immigrée et des publics en difficulté d’insertion ».

En s’appuyant sur des données issues de plusieurs enquêtes, Didier Gélot et Claude Minni montrent dans une étude que les immigrés accèdent moins à la formation professionnelle continue que les Français d’origine. Quant aux personnes nées de parents immigrés, elles accèdent aux dispositifs de formation dans des proportions proches de celles des non-immigrés, sauf celles dont les deux parents sont originaires du Maghreb.

Rappelons également que les enfants d’immigrés restent aujourd’hui parmi les élèves qui encourent les plus grands risques de difficultés ou d’échecs scolaires. Cependant, d’après les dernières études, les filles immigrées ou descendantes d’immigrés, s’en sortiraient mieux que les filles françaises d’origine. De plus, au sein des populations défavorisées, les enfants d’immigrés s’en sortent mieux que les autres élèves.

Animée à ses débuts en région parisienne par des formateurs bénévoles, parmi lesquels des militants communistes, chrétiens progressistes et syndicalistes de la CGT, l’AEFTI s’est professionnalisée tout en maintenant une structure associative vivante. L’association étend progressivement ses activités en province et engage des salariés en 1976. La fédération compte aujourd’hui 96 centres à travers la France. Au-delà de leurs compétences en terme de formation, les centres AEFTI sont aussi des associations « attachées aux droits de l’homme concernant la lutte contre les inégalités aux plans de l’éducation, des savoirs et de l’emploi. »

En savoir +
- Melting Post : La scolarisation des enfants d’immigrés
- Didier Gélot et Claude Minni, « Les immigrés accèdent moins à la formation professionnelle continue », Formation emploi, 94 | 2006, 93-109
- Le fonds de l’AEFTI de Seine-Saint-Denis a été traité par Génériques. Il est disponible dans Odysséo.
- Le site de l’AEFTI