CONCERTS

Mardi 11 septembre, 20h : Algérie – France : Symphonie pour 2012
La réunion de ces deux orchestres (l’Orchestre Symphonique Divertimento et l’Orchestre Symphonique National d’Algérie) a valeur de symbole : celui du dialogue entre la France et l’Algérie.

Les œuvres de ce programme prolongent cette idée : la Suite algérienne de Saint-Saëns, des chants du répertoire classique ou traditionnel algérien, et les créations de deux jeunes compositeurs, l’un français (Olivier Pénard) et l’autre algérien (Salim Dada).

Mercredi 12 septembre, 20h Abd-el-Kader, héros de l’indépendance
Le monde entier a connu le nom d’Abd el-Kader, symbole de la lutte contre le colonialisme. Rachid Brahim-Djelloul, Arnaud Marzorati et les musiciens qui les accompagnent rendent hommage au grand émir, tout en nous faisant revivre, à travers des chansons de l’époque, la guerre de la propagande et de la résistance.

Samedi 15 septembre, 20h Abdou Driassa, Abdelkader Chaou // Chroniques et chants de l’indépendance
Première partie : Abdou Driassa est le fils de Rabah Driassa, chanteur engagé dans la période de l’indépendance. Abdou reprend avec talent les succès de son père, tout en se forgeant un style propre.

Seconde partie : Marqué par des influences berbères et ottomanes, le chaâbi fut enseigné au Conservatoire d’Alger par Hadj Mohamed El Anka à partir des années 1950. C’est à ce maître qu’Abdelkader Chaou rend hommage.

Samedi 15 septembre, 22h Cheba Fadéla // Cabaret raï
Cheba Fadéla est une étoile du raï. De son succès avec Ana Mahlali Noum, chanson aux paroles provocantes qu’elle enregistra en 1979, à l’âge de dix-sept ans, à sa carrière solo, en passant par le duo N’sel Fik, premier succès raï international en 1983, Cheba Fadéla est le porte-voix d’un raï moderne et électrique.

Dimanche 16 septembre, 16h30 Lounis Aït-Menguellet // Epopées kabyles
Lounis Aït-Menguellet est aujourd’hui l’une des plus grandes figures de la poésie et de la chanson kabyles. Pour beaucoup, il est même devenu le symbole d’une revendication identitaire qui prit toute son ampleur au cours du Printemps berbère de 1980.

CINÉMA

Dimanche 16 septembre
• 11h : Avoir vingt ans dans les Aurès de René Vautier

• 15h : Chronique des années de braise de Mohamed Lakhdar Hamina

• 19h : Festival panafricain d’Alger 1969 de William Klein

FORUM

Samedi 15 septembre à 15h L’indépendance de l’Algérie vue par les musiciens

Ce forum nous replonge dans la vie musicale des années 1960, en rendant hommage aux principaux chanteurs engagés par une conférence suivie d’une table ronde et d’un concert. Aujourd’hui, la flamme contestataire n’a pas faibli : Baâziz en témoigne, lui qui n’hésite pas à jouer les rebelles en détournant les chansons traditionnelles dans un esprit satirique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Cité de la musique.

Repères
Cité de la musique
221 avenue Jean Jaurès 75019 Paris
M° Porte de Pantin
Tél : 01 44 84 44 84