Le 5e festival culturel des travailleurs immigrés

Cette affiche présente le programme de la 5e édition du festival culturel des travailleurs immigrés qui s'est tenu du 15 mai au 5 juin 1982. Organisé par la Maison des travailleurs immigrés, structure de coordination d'associations d'immigrés, cet événement proposait des forums-débats, des projections et un gala culturel sur les thèmes de l'immigration et de la solidarité internationale.

Le fond de l'affiche laisse apparaître en transparence une photographie de manifestation qui témoigne du caractère revendicatif du festival culturel. Plusieurs forums-débats sont en effet organisés sur le thème de l'immigration : la ségrégation dans le logement pour les immigrés ( 22 mai), la régularisation des sans-papiers (23 mai), la formation (27 mai) ainsi que les droits politiques des immigrés (28 mai).

La question des femmes immigrées est évoquée par l'organisation d'un colloque le 30 mai 1982. Le programme de l'événement le présente ainsi : « Nous, femmes immigrées, avons pris l'initiative d'organiser une journée sur la femme dans l'immigration, cette journée sera consacrée à l'analyse des difficultés dans lesquelles les femmes se débattent : l'emploi, le logement, la santé, le regroupement familial, les pays d'origine, etc… »

Si le festival s'intéresse à la condition des immigrés en France, la solidarité internationale est également à l'honneur avec trois soirées consacrées à la Palestine, à l'Afrique australe (Namibie, Afrique du Sud) ainsi qu'à l'Amérique centrale (Nicaragua, Salvador, Guatemala). Chaque soirée propose une exposition photographique et voit des représentants d'organisations de la zone concernée intervenir (comme l'Organisation de libération de la Palestine – OLP ou du Congrès national africain - ANC) puis se tient une projection-débat.

Le cinéma est partie prenante de ce festival avec le cinéma non-stop qui se tient du 15 au 26 mai en proposant chaque jour deux films et trois séances à 16h, 18h et 20h. Le festival s'achève le 5 juin par un gala culturel organisé à l'hippodrome de Paris. Participation de mouvement de libération de différents pays ainsi que chants, musique et folklore sont au programme de cet événement.

Cette affiche témoigne ainsi des thèmes et dynamiques qui traversent l'immigration en ce début des années 1980, entre les nécessaires mobilisations concernant le quotidien de ces familles en France, et leur engagement sur des questions internationales.