Le Centre argentin d’information et de solidarité

Cette affiche représente, sur fond vert, un ballon reposant sur un tas de crânes couverts de gouttes de sang. Elle a été réalisée à l’occasion de la coupe du monde de football de 1978 organisée en Argentine. Cet événement a soulevé de vives protestations dans les milieux des réfugiés argentins et les réseaux de solidarité et de défense des droits de l’Homme. L’exil des Argentins en France débute en 1974, mais prend des proportions beaucoup plus importantes à partir du coup d’Etat intervenu le 24 mars 1976 à Buenos-Aires. L’Argentine est alors dirigée par une dictature militaire. Le 22 juin 1976, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) lance un appel demandant que des visas soient accordés pour permettre aux réfugiés de quitter l’Argentine. La France répond immédiatement à cet appel et devient une terre d’accueil pour ces émigrés. Entre 1976 et 1979, entre 2000 et 2500 Argentins arrivent en France pour des raisons politiques. Près de la moitié bénéficie du statut de réfugié octroyé par l’Office Français des Réfugiés et Apatrides (OFPRA).

L’arrivée de ces exilés argentins a favorisé la constitution de réseaux de solidarité en France. De nombreuses organisations d’exilés voient le jour comme la Commission Argentine des Droits de l’Homme (CADHU), la Commission de Solidarité des Parents des Prisonniers, Disparus et Tués en Argentine (CO.SO.FAM), ou encore le Centre Argentin d’Information et de Solidarité (CAIS), producteur de l’affiche et qui édite à partir de 1975 le bimensuel El Canillita. Informaciones de Argentina (Le crieur de journaux. Informations d’Argentine).La dénonciation de la dictature avait alors deux objectifs : promouvoir la solidarité parmi les exilés argentins et éveiller un intérêt pour la cause argentine au sein de la société française. La coupe du monde de football constitue la première occasion d’une mobilisation importante de la communauté argentine et sera suivie de manifestations hebdomadaires devant l’ambassade d’Argentine jusqu’en 1984.

En savoir +
» Témoignage de Marie-Pascale CHEVANCE BERTIN est à l’origine de la création du Centre Argentin d’Information et de Solidaritacute (CAIS)

» Le fonds Argentine de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine

» Migrance 26 : “Histoire et mémoire de l’immigration française vers les Amériques : initiatives et expériences institutionnelles et associatives”