Commander

Le 12 juillet 1998, au terme d’une grande épopée devenue mythique, la France « black, blanc, beur » devient championne du monde de football. Cette victoire des Bleus provoque un état de grâce spontanément partagé par les Français avec le pouvoir politique et les médias.

Un patriotisme d’un nouveau genre se forge autour du thème de la diversité culturelle et de l’intégration. Mais la parenthèse se referme vite : en 2001 avec les incidents du match France – Algérie et en 2002 avec l’échec collectif lors de la Coupe du monde, le football perd ses vertus euphorisantes dans un contexte bouleversé par le séisme du 21 avril 2002.

Cet ouvrage d’histoire immédiate décrypte les mutations de l’espace public sur la période 1996-2002 entre le populaire et les élites, entre la rue et les médias. Il analyse, à travers le football, comment l’articulation entre universel et nation se trouve redessinée, mêlant une vision planétaire, sorte de « mondovision », et la glorification d’une nouvelle forme de patriotisme fin de siècle.

Facteur d’intégration mais aussi caisse de résonance des comportements racistes, le football pose la question du métissage et de la place de la différence culturelle au sein de la société française.

Les auteurs :

Yvan GASTAUT est maître de conférence en histoire contemporaine à l’université de Nice et président de l’association wearefootball.org. Il a codirigé Le Football dans nos sociétés (Paris, Autrement, 2006), qui a reçu le grand prix de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF) en 2008.

Lilian THURAM, le préfacier, est défenseur au sein de l’équipe de France depuis 1994. Il en est actuellement le capitaine. Il est membre du Haut Conseil à l’intégration.

Site web éditeur