Pour repenser l’histoire de France, il faut d’abord décortiquer, à travers les anciens manuels scolaires, le schéma du « roman national » de la Troisième République. Ce récit linéaire et continu d’une France pré-incarnée dans la Gaule légitime, en occultant victimes et vaincus, les pouvoirs et les conquêtes qui ont non seulement créé la France, mais encore la « plus grande France », c\’est-à-dire un empire colonial. Les recherches portant sur l’histoire de Vichy, de la colonisation, de l’immigration, de la guerre d’Algérie, tout comme les débats autour des lois mémorielles ont provoqué d’incontestables avancées. Mais ont-ils vraiment révisé le mythe hérité de l’avant-dernier siècle, ou n’en ont-ils égratigné que quelques pans ?

Cette nouvelle édition du Mythe national s\’attache, en s\’appuyant sur la rigueur du travail historique, à revisiter le passé pour donner sens à une France aux multiples racines, membre de l’Union européenne, morceau de la planète et segment de l’histoire humaine.

L’auteur
Suzanne Citron, agrégée d’histoire, docteur de 3e cycle, a été professeur de lycée pendant vingt ans, puis maître de conférence à l’université Paris XIII. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont L’Histoire de France autrement (Ed. de l’Atelier, 2e éd., 1992), L’Histoire des hommes (Syros jeunesse, 1re éd., 1996, 2e éd., 1999), Mes lignes de démarcation. Croyances, utopies, engagements (Syllepse, 2003). Elle a récemment participé à l’ouvrage collectif Culture post-coloniale, 1961 – 2006 (Autrement, 2006).

Repères :
Le mythe national
de Suzanne Citron
Les Editions de l’atelier
Prix : 11,90 €
ISBN : 978-2-7082-3992-0
352 pages

Site web éditeur