Le restaurant de Fatéma Hal

Dans son numéro de février/mars 1985 sur le thème « Femmes. Portraits et guides », le journal Sans frontière dresse sur 160 pages les portraits de plusieurs femmes, connues ou anonymes, issues de l’immigration. Dans l’article
intitulé « Paris. Le resto de Fatéma » est ainsi narrée l’expérience de la jeune marocaine Fatéma Hal, à la tête du restaurant Le Mansouria.

« J’ai appelé mon restaurant Le Mansouria. C’est le nom de ma mère, une femme extraordinaire », ainsi débute l’article qui retrace le parcours d’une jeune femme originaire de la ville d’Oudja, au Maroc, et qui s’est consacrée pendant vingt ans à recueillir des recettes traditionnelles auprès de celles qui en étaient les gardiennes dans son pays d’origine, ce qu’elle raconte dans son récit autobiographique Fille des frontières (2011).

Arrivée en France en 1970, Fatéma Hal étudie la littérature arabe et l’ethnologie et occupe un poste de conseillère technique à la direction régionale (Ile-de-France) du ministère des Droits de la Femme avant d’ouvrir son premier restaurant en 1979. L’entreprise faisant faillite, cette femme divorcée et mère de cinq enfants ne baisse pas les bras et, grâce à un système ingénieux de bons-repas qu’elle vend à l’avance, rassemble l’argent nécessaire à une seconde tentative.

Elle ouvre ainsi Le Mansouria en 1984 rue Faidherbe, dans le 11ème arrondissement de Paris, qui jouit aujourd’hui d’une belle réputation. Soucieuse de transmettre son savoir-faire, la restauratrice, qui a reçu la Légion d’honneur en 2001, a créé en 2009 une école de cuisine. Elle donne régulièrement des cours, des conférences et publie des ouvrages sur la gastronomie marocaine. L’article de Sans Frontière semble ainsi visionnaire quand il concluait : « Fatéma Hal veut redonner à la cuisine marocaine la place qu’elle mérite ».

En savoir +

Site du Mansouria : http://www.mansouria.fr/

Marie POINSOT, « Partage et transmission de la cuisine marocaine en France - Entretien de Fatéma Hal, ethnologue de formation, propriétaire du restaurant La Mansouria », Revue Hommes et migrations, n°1283, janvier-février 2010

Fatéma HAL, Filles des frontières, Paris, Phippe Rey, 2011, 336 p.