Marseille, ville d’immigration, est-elle une ville de batailles ? Ce livre a pour ambition de déconstruire les idées reçues sur les rapports qu’entretiennent les migrations et les affrontements conflictuels, porteurs de violence. Se départir d’une lecture stéréotypée de l’histoire marseillaise, c’est ne pas y voir le récit d’une cohabitation sans heurts, ni celui d’une xénophobie sans cesse renouvelée.