Les clubs de football portugais en France

Cette affiche annonce un match de football international espoir (moins de 21ans) opposant le Portugal à l’Algérie au stade Cheron de Saint-Maur-des-Fossés le 10 novembre 1992 à 20h30. En levée de rideau de cette rencontre, un match entre les Lusitanos de Saint-Maur et une sélection des portugais de Hollande était organisé témoignant de la vitalité des associations sportives parmi les immigrés portugais.

Effectivement, la création d’associations, qu’elles soient culturelles ou sportives, est un signe d’une installation durable en France pour certains immigrés et d’un besoin de se retrouver entre soi. La pratique du football, sport très populaire au Portugal, est un des éléments de base de la sociabilité portugaise. Ainsi, en 1974, il y avait au minimum 114 associations portugaises qui pratiquaient le football en France. Cependant, ces clubs communautaires composés à l’origine de Portugais s’ouvrent progressivement. La pérennisation des clubs d’identité portugaise est conditionnée par de bons résultats sportifs, ce qui incite le recrutement de joueurs de bon niveau peu importe leur origine.

Pour marquer leur identité portugaise certains clubs arborent un écusson comprenant des éléments de la culture d’origine (croix de l’Ordre du Christ) et portent parfois les couleurs des grands clubs portugais ou de la sélection nationale (rouge et vert). Ainsi, le FC Porto Portugais d’Amiens s’inspire du Futebol Clube do Porto en lui empruntant le bleu et le blanc ainsi qu’en reproduisant un blason similaire. Le Sporting Club de Paris porte la tenue officielle verte et blanche du Sporting Clube de Portugal auquel il est affilié. L’équipe parisienne, qui évolue dans le 13e arrondissement, est la plus titrée du futsal (foot en salle) puisqu’elle a remporté consécutivement quatre championnats de France de division 1 entre 2010 et 2014.

Néanmoins, le plus connu des clubs portugais de France reste L’Union sportive des Lusitanos de Saint-Maur cité sur cette affiche. Créé en 1966 par une quinzaine de migrants portugais, il devient le club supporté par la communauté portugaise de France, mais surtout par celle du Val-de-Marne. Après quelques succès et coups d’éclat* le club connaît une période de crise en 2002 avec le départ de son président Armando Lopes qui rejoint le club voisin (et maintenant rival) de l’US Créteil-Lusitanos. Depuis sa création, le club rouge et vert a réussi a préserver son identité lusophone et s’appuie sur ses supporters portugais et français d’origine portugaise.

*Les Lusitanos de Saint-Maur ont évolué en National et ont éliminé Bordeaux en seizième de finale de la coupe de France en 2002.

En savoir plus:

- Le football parmi les migrants portugais en France, 1958-1974, in Migrance, n°22, 2003.
- Les associations sportives et folkloriques portugaises ; L’agglomération bordelaise (1978-2008), in Hommes et migrations, n°1289, janvier-février 2011.