Entre exils politiques et immigrations économiques, les Espagnols trouvent refuge en France tout au long du XXème siècle. L’historien Bruno Vargas retrace les principales étapes de cette histoire : de l’exil des républicains espagnols de 1936 jusqu’à la Retirada de 1939, aux grandes vagues de l’immigration économique des années soixante.

A cette analyse historique qui pose un regard sans concession sur les conditions « d’accueil » qui leur furent réservées, Didier Debord apporte une vision sensible de cette vague migratoire à travers les récits et portraits de celles et ceux qui ont vécu l’exil, ou de leur descendance. Mariano Marcos, le Commandant Robert, ANgèle Bettini del Rio, Marie-Louise Roubaud, Elisa Martin Pradal, autant de noms et de parcours de vie qui tissent un lien puissant entre l’Espagne et la France.