Évoquer les migrations à propos de la France conduit généralement à s’interroger sur la réception, c’est-à-dire l’accueil ou le rejet par les Français des immigrés, à relire une histoire des politiques de l’État français à l’égard des étrangers, à répertorier les motivations et les appartenances communautaires de ceux qui sont venus s’installer en France pour des raisons économiques et politiques. On évoque plus rarement – à juste titre car ils sont bien moins importants quantitativement – les mouvements des Français et leur apport à une histoire transnationale des migrations volontaires ou contraintes. Elles ont néanmoins existé et alimenté des imaginaires sociaux similaires à ceux des autres Européens. Au cours du XIXe siècle, près de 500 000 Français auraient émigré, notamment vers les Amériques.

La conférence entend revenir sur cette question largement méconnue, en reprenant les travaux existants, menés en particulier dans le cadre nord-américain, et en développant quelques points essentiels. Quelle histoire peut-on faire des migrations françaises dans un cadre transatlantique ? Peut-on, en dépassant une histoire centrée sur la question des « intégrations », envisager à la fois une sociologie et une typologie des migrant(e)s français, l’importance des flux, des circulations, d’une part à l’intérieur du continent américain et d’autre part, entre l’Amérique et l’Europe ? Quels sont les transferts culturels, géographiques mais aussi politiques, économiques, technologiques, vus des deux rives de l’Atlantique ? Et aujourd’hui, quelles sont les résonances de ces migrations, entre oublis et entreprises mémorielles ?

La conférence s’attachera à travailler sur une longue durée, embrassant autant que possible les XIXe et XXe siècles, tout en privilégiant les périodes qui ont structuré ces mouvements : le XIXe siècle pendant lequel se développent les échanges entre la France et les Amériques et la fin du XXe siècle, porteur d’un travail mémoriel pluriel sur les communautés françaises à l’étranger.

Repères
Entrée libre, dans la limite des places disponibles
Cité nationale de l’histoire de l’immigration
293 avenue Daumesnil
75012 Paris
Renseignements : conferences@histoire-immigration.fr