Ce numéro double de Museum International est, pour une large part, consacré à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration qui a ouvert ses portes, à Paris, en 2007. Historiens, ethnologues, muséographes, scénographes, spécialistes de l’animation culturelle, des réseaux de documentation ou du public scolaire, apportent leur contribution à l’analyse de ce projet aujourd’hui concrétisé et qui se situe au croisement des regards historiques, anthropologiques et artistiques. Cette réflexion peut être contextualisée grâce à une sélection d’articles présentant des musées d’immigration et d’émigration dans le monde (Brésil, Allemagne, Danemark, Portugal, Australie).

Ainsi, apparaissent dans ce numéro plusieurs spécificités du musée de migration. La première est l’intérêt accordé aux processus, au sens anthropologique et historique de la migration et non à ses résultats matériels et patrimoniaux. La deuxième réside dans leur capacité à interroger et à déconstruire les représentations le plus souvent négatives du rôle des migrants dans les sociétés contemporaines. Enfin, la troisième spécificité qui ressort des contributions des auteurs est le dynamisme de ces nouvelles institutions motivé par l’impératif d’être en constante interaction avec la société pour y puiser leurs ressources culturelles. Elles peuvent ainsi revendiquer un double ancrage dans l’histoire et dans le vivant.