En 1961, Vincent, côté scène, est un jeune chanteur dans un groupe de rock, Les Gold Star. Mais, dans le privé Vincent s’appelle Mohand, il est Algérien dans la France des « Événements d’Algérie ».

Le soir du 17 octobre, son groupe participe à un tremplin rock donnant au gagnant accès à la scène réputée de l’Olympia. Mohand est partagé entre son envie de participer au concert et sa volonté de soutenir son peuple en manifestant à l’appel du FLN. Finalement, il rejoint le groupe au Golf Drouot.

En sortant du concert il découvre un Paris en guerre. Dans la nuit, de retour chez lui, il apprend que sa soeur Khelloudja a disparu. Commence alors une quête qui révèlera la violence de la répression de la manifestation.

Cette bande dessinée, préfacée par Benjamin Stora, rend hommage à Fatima Bédar, tuée pendant la manifestation, dont le nom a été mentionné la première fois par Didier Daeninckx en 1986. Mais aussi à tous les anonymes qui ont participé à cette tragédie.