Paco Ibáñez

Né en 1934 à Valence, en Espagne, Paco Ibáñez est un chanteur militant et pacifiste, dont les seules armes sont sa voix et sa guitare. Le jeune Paco Ibáñez passe son enfance à Barcelone mais sa famille doit fuir l’Espagne à la fin de la guerre civile qui oppose, de 1936 à 1939, le camp des républicains à celui des nationalistes mené par le général Francisco Franco. Le père de Paco Ibáñez est arrêté sous le régime de Vichy qui pourchasse et surveille les « étrangers indésirables » et les « subversifs », catégories désignant entre autres les républicains espagnols. Il sera incarcéré au camp d’internement d’Argelès-sur-Mer. Paco Ibáñez et sa mère retournent en Espagne pour se cacher et ne rejoindront le père de la famille qu’en 1948 à Perpignan.

En 1951, Paco Ibáñez se rend à Paris et rentre en contact avec le monde des arts dans l’ambiance culturelle et musicale du Quartier latin. Il fait notamment la connaissance de Salvador Dali qui illustrera plus tard l’une de ses pochettes d’album. Il enregistre son premier disque en 1964 et fonde, avec divers activistes, La Carraca où sont présentés des spectacles en langue espagnole. La maison des Ibáñez devient un lieu d’accueil de nombreux artistes, intellectuels et hommes politiques. Un jour de mai 1969, Paco Ibáñez deviendra un symbole de la lutte des étudiants en entonnant dans la cour de la Sorbonne A Galopar, de Rafael Alberti, grand poète espagnol.

Interprète de Georges Brassens, notamment de La Chanson pour l’Auvergnat et de La Mauvaise réputation, Paco Ibáñez est interdit en territoire espagnol en 1971. Il ne retournera qu’en 1990 dans son pays d’origine pour vivre à Barcelone. En 2000, il revient sur la scène parisienne après 10 ans d’absence. Il poursuivra son hommage aux grands poètes espagnols avec son disque Paco Ibáñez chante José A. Goytisolo (2002) puis Paco Ibáñez chante les poètes andalous (2008). Paco Ibáñez a refusé à plusieurs reprises les honneurs, notamment la médaille des Arts et des Lettres proposée par le ministre de la culture Jack Lang.