Depuis plusieurs années, la question de l’immigration gangrène le droit de la nationalité. Celui-ci est de plus en plus utilisé comme un instrument supplémentaire de contrôle des flux migratoires. Entraves à la naturalisation, remises en cause des droits acquis, suspicion et acharnement sur les ressortissants de pays anciennement colonisés, tout est bon pour garder à distance les étrangers jugés « indignes » d’être français.

Sommaire
Édito

* Un obstacle de plus à l’intégration

Dossier — Français : appellation contrôlée

* La politisation du droit de la nationalité
* Entraves invisibles à la naturalisation
* Cérémonies pour l’intégration ?
* Les anciens colonisés encombrants
* Les naturalisés, des Français discutables
* Double nationalité : la tolérance française

Jurisprudence [Cahier central]

* Contentieux administratif des refus d’acquisition de la nationalité
(les décisions)

Hors-thème

* Devant la loi – Enquête dans les préfectures
* Le Pacte européen sacrifie les droits fondamentaux
* Des ponts pas des murs

Mémoire des luttes

* La bataille pour un statut des étrangers (1935-1945)

Ont collaboré à ce numéro : Geneviève Afoua-Geay, Véronique Baudet-Caille, Emmanuel Blanchard, Violaine Carrère, Nathalie Ferré, Abdellali Hajjat, Fériel Kachoukh, Jean-François Martini, François Masure, Sarah Mazouz, Claire Rodier, Laurence Roques, Bernard Schmid, Serge Slama, Alexis Spire, Hélène Spoladore, Alix Zuinghedau.