“La carrière Fontblanche”, l’un des derniers bidonvilles de France en bordure de Cassis. Un village sans nom, sans enfants ni femmes, qui abrite des immigrés tunisiens venus dans les années 1970, contrat en main, pour construire les villas de la cité balnéaire. En octobre 2005, le village improvisé et insalubre où ils habitent depuis trente-cinq ans est détruit pour être remplacé par une résidence sociale.

Le documentaire de Sonia Kichah raconte la mémoire et les histoires individuelles de certains de ces hommes. Des hommes fragilisés par des années d’exil, de sacrifices, d’abnégation de leur vie pour subvenir aux besoins de leurs familles restées au pays. Au milieu de cet amoncellement de cahutes de fortunes, la vie se rythme autour des repères sociaux et culturels reconstruits à l’identique du village natal.

La perspective du nouvel habitat est pour eux un deuxième déracinement. Une violence diffuse, qui met à mal le ciment qui les maintient debout et met en lumière l’ambivalence du relogement, la reconstruction d’une nouvelle vie.

C\’est l’histoire de ces hommes, oubliés depuis 40 ans au milieu d’une carrière de calcaire, suspendu dans un espace temps qui n’appartient qu\’à eux. L’histoire d’une intégration et d’un nouvel exil…

Repères
Les oubliés de Cassis de Sonia Kichah
Durée : 54 minutes
Maison Départementale de l’Habitat
A l’angle du Boulevard des Champs-Elysées et du Boulevard de l’Ecoute-S\’il-Pleut
91000 Evry
Participation gratuite – Inscription obligatoire