La première séance de projection-débat fait honneur aux femmes étrangères en France. Un profil très différent de migrantes y sera présentée. L’exemple des femmes espagnoles, peu qualifiées, venues travailler en France dans les années 60 est peu connu alors qu’il a concerné des milliers de personnes. Cependant, le célibat, puis le mariage et la naissance des enfants a rythmé leur vie professionnelle mais aussi leurs loisirs sur Paris. Leur parcours est un épisode très intéressant de l’histoire de l’immigration.

A cette occasion sera projeté le film « Perla preciosa » réalisé par Santi Valldeperez (2006, 34 min)

Échappées de villages pauvres et détériorés, des milliers de femmes espagnoles ont traversé la frontière française pendant les années 1960 pour devenir les « bonnes à tout faire » de la bourgeoisie parisienne. Quatre photographies exposées au musée de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (Paris) illustrent un moment de loisir dans la vie d’une de ces femmes.
Qui était cette femme, photographiée par Jean Philippe Charbonnier ? Que reste-t-il de ce temps-là dans la mémoire des émigrés espagnols résidant encore en France ?

Avec la participation de Bruno TUR, Historien, Université Paris X, qui a publié « Vie de couple et stratégies professionnelles des Espagnoles à Paris », in Hommes et migrations N°1262, juillet/août 2006 : Le couple – Attention fragile.

Repères
Projection – Débat : « Regards sur l’immigration »
6 impasse Mont-Louis
75011 Paris (M° Philippe-Auguste)
Entrée libre dans la limite des places disponibles