L’histoire : 25 août 1973, à Marseille, le meurtre d’un conducteur de bus par un immigré algérien fait les titres des quotidiens. L’éditorial de Gabriel Domenech dans Le Méridional met le feu aux poudres en appelant à la vengeance. Pendant plusieurs mois, des meurtres vont être commis dans tout le sud de la France. Une seule et même cible : des Arabes… Cette chasse à l’homme atteint son paroxysme le 12 décembre 1973 avec l’attentat du Consulat algérien. Bilan de cet été meurtrier : 50 victimes (…)

Cela fait plus de 30 ans que ces évènements ont eu lieu. Qui s’en souvient ? Aujourd’hui, après plusieurs années d’attente, les archives judiciaires sont enfin ouvertes…
Car ces exactions que l’on a longtemps oubliées peuvent être considérées comme une date qui marque une nouvelle ère politique et sociale : le racisme anti-arabe apparaît, l’engagement des immigrés dans la défense de leurs droits aussi….La première loi anti-raciste est même votée en 1972 mais visiblement, ni les politiques, ni les Français encore sous le coup de la décolonisation, ne sont capables de réagir face à ce déchaînement de violence…

Fin septembre, Marseille vit toujours au rythme de ces évènements. Les journaux télévisés montrent les manifestations de solidarité, et plus tristement, le rapatriement de cercueils en Algérie. Quelques mois plus tard, c’est l’affaire de l’attentat contre le Consulat. Cette fois ci, la tâche s’avère plus difficile. Plusieurs pistes sont explorées mais n’aboutissent à rien, les auteurs restent impunis.

Les réalisateurs, Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière, sont revenus sur les lieux pour tenter de comprendre comment les agresseurs ont pu agir en toute impunité. Un long travail de recherche pour aboutir aux témoignages exceptionnels de familles de victimes, anciens policiers, ou d’hommes politiques.

Retour sur ces enquêtes oubliées, et sur des événements impossibles à gommer des mémoires.

Les univers-cités des savoirs impliqués bénéficient du soutien financier du FSE dans le cadre du programme EQUAL piloté par le conseil général de l’Hérault.

Pour aller plus loin
A voir
Le prochain film documentaire de Morad Aït Habbouche (co-réalisé avec Pascal Blanchard) Des noirs dans les Bleus
Voir la bande-annonce

François Noël Bernardi, Jean Dissler, Alain Dugrand, Alex Panzani, Les Dossiers noirs du racisme dans le Midi de la France, Éditions du Seuil, Paris, 1976.

Dell’Umbria, Alèssi, Histoire universelle de Marseille : de l’an mil à l’an deux mille, Editions Agone, collection Mémoires sociales, Marseille, 2006.

Yvan Gastaut, “Marseille, épicentre de la problématique raciste en 1973“ paru dans Migrance, n°25, 2005.

Fausto Giudice, Arabicides, La Découverte, Paris, 1992.

Repères :
“Marseille 73, la ratonnade oubliée“
de Morad Aït Habbouche
Cinéma Utopia Diagonal
5, Rue du Dr Pezet
34000 MONTPELLIER
12 juin 2008
20h20

Tramway : ligne 1 – arrêt St Eloi
Bus : ligne 22, la Ronde, la Navette – arrêt St Eloi
Voiture : suivre « Hopitaux-Facultés », puis « Université Paul Valéry »
Entrée : 3,50 €

Fiche Technique
Durée : 52 minutes.
Un film signé Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbiere pour l’émission « Lundi Investigation » de Canal Plus.
Production : LPBV ! avec la participation du CNC et du FASILD (aujourd’hui ACSE).
Année : 2006

Site web