Voir d’un pays « éloigné » offre toujours des perspectives nouvelles et conduit à envisager autrement problèmes et solutions. Dans le contexte des événements tragiques survenus en 2015 et face à la désaffection du politique que connaît notre pays, ce volume fait appel aux regards d’observateurs étrangers généralement peu sollicités dans les travaux et les études sur les banlieues françaises.

Photographes, journalistes, universitaires ou encore chefs d’entreprise pointent ici les problèmes de fond que les exigences de l’actualité occultent souvent. La banalisation du mot « banlieues » cache en effet des pièges et des maux, mais aussi des opportunités et des réussites que souvent nous ne voyons plus. Cet Essentiel, composé entièrement de textes inédits, présente des regards croisés qui contribuent à élargir notre réflexion et invite à comparer pour imaginer différemment le lien social.

Bernard Wallon, membre de Communication publique, a été notamment directeur du service social d’aide aux migrants et directeur de la communication de la Ligue des Droits de l’Homme (1981-1997).

Avec les contributions de Francesca Artioli, Marc Berthiaume, Clément Boisseuil, Alec G. Hargreaves, Christina Horvath, Ana Navarro Pedro, Jean-Manuel Simoes, Tyler Stovall, Alain van Vyve, Bernard Wallon.

>> Commander le livre

Bernard Wallon, Banlieues vues d’ailleurs, Les Essentiels d’Hermès, CNRS Éditions, 2016, 8€.