Anne Maïllis propose de découvrir à travers cet ouvrage l’histoire d’hommes et de femmes venus du Dodécanèse et d’Asie mineure afin de travailler en Camargue dans les salines mais elle revient également sur les situations actuelles des descendants de ces immigrés. Richement illustré, Des Grecs en Camargue, un exil entre sel et mer présente des parcours de vies issus de témoignages de saliniers d’origine grecque ou arménienne.

Le besoin de main-d’œuvre dans les salines et dans l’industrie de produits chimiques dérivés d’eau de mer durant et à la suite de la Première Guerre mondiale attire une population de Grecs du Dodécanèse et d’Asie mineure qui sont notamment regroupés à Salins-de-Giraud dans un quartier surnommé « la petite Kalymnos », île dont était originaire la majorité de ces migrants. En compagnie d’Arméniens, les Grecs de ce quartier y vivront en vase clos jusque dans les années 1960.

Lors du colloque « Le patrimoine de l’immigration en France et en Europe: enjeu social et culturel » organisé par Génériques à la Maison de l’Europe en décembre 2012, Anne Maïllis est intervenue sur le processus de patrimonialisation à l’œuvre autour de cette immigration grecque en Camargue. L’article est disponible dans Migrance Hors-série « Le patrimoine de l’immigration en France et en Europe: enjeu social et culturel ».

Informations pratiques:
Anne Maïllis,
Des grecs en Camargue, un exil entre sel et mer, Odyssées, 240 p.
Parution le 30 mai 2014.