Mila, jeune fille des Minguettes, et Mathilde, étudiante parisienne, sont engagées dans un événement historique sans précédent : la Marche pour l’égalité et contre le racisme. Elles ont à peine vingt ans et ne savent pas encore que cette marche va les transformer à jamais.

Cet automne 1983, elles vont découvrir leur pays, la France, traverser des régions et vivre des émotions intenses, partir à la rencontre de personnes qui se reconnaissent comme elles dans les revendications de justice et de dignité.

Au cours d’un périple de mille kilomètres et en rassemblant cent mille personnes à Paris, elles écrivent une page de l’histoire de France.

Née à Marseille d’une mère pied noir émigrées eu Maroc et d’un père breton, Marilaure Garcia-Mahé grandit au bord de l’océan. A vingt ans, elle fait partie de cette poignée de jeunes qui traversent la France à pied contre le racisme.

Après son premier roman Le Mythe de l’enfant fondateur, dont l’action se situe en Afrique et une pièce de théâtre sur la souffrance scolaire elle tricote, trente ans après la Marche, un récit où des personnages de roman côtoient des personnages historiques, sans jamais trahir les faits. Psychopédagogue, elle se partage entre sa famille, le jeu théâtral et l’écriture.