Dans son ouvrage socio-historique, Nader Vahabi s’interroge sur la notion de « crise » pour qualifier le flux migratoire de 2015, sur les raisons de ce flux en direction de l’Europe et se pose la question de l’accueil des pays européens face à des réfugiés dont l’exil et le parcours migratoire a été particulièrement difficile. Au cœur de sa réflexion se situe la question du modernisme : en quoi la mondialisation et la migration sont intrinsèquement liées à la modernité ?

Dans cette étude, Nader Vahabi s’attache à démontrer que face à une impasse politique, juridique et philosophique concernant la migration, la crise européenne de l’accueil migratoire serait une forme de pathologie du modernisme qui s’inscrit dans la continuité de dérives comme la traite négrière ou le colonialisme.

>> Site de l’éditeur