Ce livre traite de l’installation des Suissesses à Paris au tournant des XIXe et XXe siècles. Elles représentent un des plus gros contingents parmi les populations féminines étrangères de la capitale. La migration de ces femmes, qui occupent le plus souvent des emplois de domestiques, possède différents ressorts : économique, par des femmes venant en France pour trouver un emploi, mais également « gestationnel », par des femmes désirant accoucher à Paris afin d’éviter les rumeurs qui entouraient les grossesses naturelles. Cette étude d’Anne Rothenbühler située à la croisée de différents champs historiographiques met en lumière le parcours de ces femmes helvétiques qui ont su être des actrices de leur destin.

Par ailleurs, vous pouvez retrouver dans le numéro 42 de la revue Migrance « Les femmes de l’immigration, XIXe-XXe siècles » l’article d’Anne Rothenbühler intitulé Travail, réputation et condition. L’insertion des migrantes dans le secteur de la domesticité à Paris (1870-1914).

>> Commander le livre

Anne Rothenbühler, Le baluchon et le jupon. Les Suissesses à Paris, itinéraires migratoires et professionnels (1880-1914), Histoire, Éditions Alphil Presses universitaires suisses, 2015, 25€.