140 000 Chinois ont travaillé en France pendant la Première Guerre mondiale dont les commémorations du centenaire auront lieu cette année. Cette histoire est restée longtemps méconnue du public. Que faisaient-ils dans cette « guerre européenne » ? Comment ont-ils été recrutés et transportés ? Où se trouvaient-ils, et pour quoi faire ? Que sont-ils devenus ?

Quel est héritage de cette expérience ? L’ensemble de ces questions, par leurs multiples ramifications, touche non seulement à l’histoire de la Grande Guerre, mais aussi à l’histoire de la Chine. Cet épisode s’inscrit dans une période décisive de l’histoire mondiale : la Conférence de paix de Paris a déclenché le « Mouvement du 4 mai » (1919), soulèvement patriotique, considéré comme l’acte de naissance de la modernité chinoise.

Cet ouvrage, le premier en langue française qui fait œuvre de synthèse, réunit les recherches les plus récentes sur le sujet, en s’appuyant sur des documents originaux, archives et sources primaires chinoises, et en présentant des témoignages inédits.

Cette publication a été réalisée sous la direction de Li Ma qui est maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d’Opale. Historienne et sinologue, ses publications portent sur l’histoire et la philosophie politique, sur le développement économique de la Chine, ainsi que sur la Grande Guerre et les travailleurs chinois. Elle a notamment publié l’ouvrage Pouvoir et philosophie chez Zhu Yuanzhang ; despotisme et légitimité (2002).

Des chercheurs de neuf pays, et des spécialistes de l’histoire des travailleurs chinois et de la Grande Guerre, issus de différentes disciplines (histoire, sinologie, linguistique, japonologie, science politique, archéologie et anthropologie, littérature comparée, droit et économie, ainsi que des spécialistes de muséographie), ont contribué à cet ouvrage.

CNRS Editions
15/05/2012
978-2-271-07186-6
15 x 23 cm
560
39,00 € TTC