L’immigration aux frontières du patrimoine est constitué par des enquêtes réalisées dans différentes régions françaises afin d’analyser les pratiques et la vision d’acteurs de la mémoire de l’immigration afin d’interroger l’articulation entre mémoire, patrimoine et immigration. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de l’appel à projets de recherche « Mémoires de l’immigration, vers un processus de patrimonialistation » du ministère de la Culture et de la Communication lancé en 2007. Différents thèmes sont évoqués dans cet ouvrage comme la mémoire des républicains espagnols, la reconstruction du passé migratoire au sein d’associations ou encore l’immigration kabyle en Lorraine à travers la chanson.

Retrouvez le texte de la quatrième de couverture de l’ouvrage:

« En dépit du flou qui l’entoure, utiliser le terme de mémoire s’agissant de l’immigration semble aujourd’hui aller de soi. Qu’en est-il du patrimoine de l’immigration ? Le patrimoine apparaît-il quand la mémoire sort de l’espace privé pour entrer dans le domaine public ? Est-il une forme cristallisée et institutionnalisée de la mémoire ? Est-il soluble dans la mémoire ? Au-delà d’une indispensable clarification des termes, s’interroger sur l’articulation mémoire, patrimoine et immigration nécessite d’en comprendre les enjeux dans le débat public. La patrimonialisation ne peut être regardée indépendamment ni des attentes et des luttes pour la reconnaissance des immigrés, ni de son usage par les pouvoirs publics comme instrument de pacification.

Des enquêtes menées dans le sud-ouest de la France, dans le Centre, en Lorraine, en Franche-Comté ou encore à Paris et à Nanterre analysent le regard des acteurs de la mémoire de l’immigration (associations, artistes, chercheurs…), questionnant les rôles et les stratégies développées par chacun et bousculant nos cadres d’interprétation. »

Sous la direction de Noël Barbe et Marina Chauliac, L’immigration aux frontières du patrimoine, Ethnologie de la France cahier 28, Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2014, 18€