Dans la nuit du 14 au 15 avril 2005, un hôtel meublé, géré par le Samu social, habité par des familles, la plupart originaires d’Afrique, flambait à Paris près des Galeries Lafayette. Vingt-quatre personnes, dont onze enfants, y ont laissé la vie.

Claire Levy Vroelant, sociologue, et Aomar Ikhlef, porte-parole et fondateur de l’Association des familles des victimes, ont décidé ensemble d’aller à la rencontre de quinze hommes et femmes qui ont vécu ce drame pour collecter leurs paroles et faire part de leurs témoignages. Dépassant les formes canoniques de l’analyse sociologique, la démarche de Claire Levy-Vroelant a permis d’ouvrir un espace de parole dans lequel ceux et celles qui acceptaient de témoigner étaient entièrement libres.

Les témoignages ont été enregistrés puis réécrits et ont pris corps sous forme de récit. Ce livre témoigne du désir partagé de rendre publique une expérience extrême et de donner lieu et sens à une mémoire de l’événement.

>> Site de l’éditeur

Claire Levy Vroelant, L’incendie de l’hôtel Paris-Opéra. Enquête sur un drame social, 2018, Paris, Creaphis Éditions, 480 pages, 10€