Alors que les questions d’asile restent d’une brûlante actualité, l’ouvrage « Réfugiés et apatrides. Administrer l’asile en France (1920-1960) » revient sur la façon dont la France et les pays d’Europe, sous l’égide de la Société des Nations puis des Nations-Unies ont mis en place, de la Première guerre mondiale à la guerre froide, les instruments de la protection internationale des réfugiés et des apatrides et, sur cette base, une administration de l’asile.

A partir d’archives inédites qu’il contribue à faire connaître et à mettre en relations, l’ouvrage tente de voir comment cette administration d’un nouveau type mobilise des organisations internationales, des instances nationales comme l’Ofpra, des ONG et des acteurs individuels, souvent réfugiés eux-mêmes.

L’ouvrage pose le premier jalon d’une histoire qui reste à écrire dans sa globalité et que l’actualité rend urgente : celle des institutions et des pratiques européennes de l’asile depuis 1920, et entend susciter davantage d’études comparatives pour favoriser l’émergence d’une histoire européenne de l’asile.

Au sein de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Yann Potin, historien et archiviste et Paul-André Rosental, professeur des universités à Sciences Po, interviendront et s’en suivra un échange entre les intervenants, les auteurs et la salle.

Informations pratiques
Vendredi 9 juin de 10h à 12h
École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
54, boulevard Raspail 75006 Paris, salle A-737
Inscription souhaitée à comite-histoire[at]ofpra.gouv.fr