Les projets mémoires ou histoires se sont multipliés depuis une vingtaine d’année dans les « quartiers populaires et ouvriers ». Ils sont aujourd’hui inscrits au cœur des politiques publiques et des dispositifs de financements. Si ces projets sont porteurs de dynamiques positives, ils sont également tiraillés par des contradictions.

Après un temps de présentation d’initiatives, il s\’agit lors de cette rencontre, animée par Mohammed Ouaddane de l’association Trajectoires, de débattre collectivement sur la base de quelques interrogations pour lancer la discussion. Quels sont les points de force et les points de faiblesses de ces dynamiques de mémoire et d’histoire ? Quels sont les besoins pour améliorer leur pertinence ? Quel est l’adéquation des projets (et les décalages) par rapport aux réalités des quartiers populaires, aux besoins et aux intérêts des « habitants » (rénovation urbaine, mutations économiques et sociales, etc.) ? Quelle est la place des habitants : « objet » de mémoires ou co-auteurs de leur propre histoire ? Comment se positionner face aux différentes fonctions des projets mémoires : divertissement, culture, contrôle social, émancipation ?

A l’occasion de cette rencontre, un extrait du film d’Olga Gambis Ma ville d’hier à demain sera projeté. Ce film a été réalisé dans le cadre d’un atelier, à partir de témoignages recueillis auprès des habitants de la ville des Ulis, dans le contexte d’un plan de réaménagement urbain. Les jeunes participants de l’atelier se sont interrogés sur les changements urbains en référence à l’histoire de la ville, à la fois lieu de vie mais aussi lieu de croisement, de cultures de différents habitants aux histoires personnelles, sentiments, et perspectives d’avenir contrastées.

Le site officiel du Réseau Mémoires-Histoires en Ile-de-France

Le programme complet du Printemps de la Mémoire

Repères :
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
Métro : Gambetta
Tél : 01 58 53 55 40
Contact : 06 11 29 59 18 / ouamo6@gmail.com
Entrée libre