Jusqu’au 26 novembre, la 5ème édition du Festival des Nouveaux Cinémas Documentaires est organisée avec le soutien de la structure Belleville en vues. Cette édition s’intéresse aux cinémas et créations numériques en Afrique et dans les diasporas tout en ouvrant les frontières entre Paris, Les Lilas, Porto Novo et Lomé, lieux de rendez-vous du festival.

À cette occasion, Génériques intervient lors de la rencontre professionnelle « Filmer l’autre : fabrique et représentations de l’altérité au cinéma » qui s’articulera autour de la projection Des hommes debout. Ce film de Maya Abdul-Malak restitue le quotidien d’Algériens qui tuent le temps dans un taxiphone de Belleville à Paris. Des hommes debout interroge sur la condition de ces migrants qui ne sont ni d’ici ni de là bas et fait écho à l’histoire du père de la réalisatrice arrivé du Liban en 1972. La projection sera le point de départ des échanges qui traiteront de comment, à travers une écriture cinématographique, se dessine la relation entre celui qui filme, celui qui est filmé et le spectateur. Ce temps de discussion sera animé par les interventions de Maya Abdul-Malak, de Tribudom (Du cinéma dans la ville), de la Mairie de Paris et de Sarah Clément, déléguée générale de Génériques.

Informations pratiques
Vendredi 20 novembre à 14h
Centre d’animation Louis Lumière
46 rue Louis Lumière, 75020 Paris
Entrée libre