“…Monique Hervo s’est “établie” au bidonville de La Folie à Nanterre en août 1959 avec une équipe du Service civil international (SCI), une association qui réunit des objecteurs de conscience. Elle cherche ainsi à manifester sa solidarité avec les Algériens en lutte pour l’indépendance. Avec son équipe, elle aide à construire ou améliorer les baraques, fournit une assistance scolaire et administrative, et se lie étroitement avec certaines familles. Dès qu’elle en a le temps, Monique Hervo prend des notes, dans l’urgence. Elle veut, dit-elle aujourd’hui, garder une trace des choses vues, entendues, des micro-évènements comme des plus importants, afin de pouvoir en témoigner par la suite. On comprend donc pourquoi Monique Hervo est un témoin exceptionnel de cette époque ; pourquoi de jeunes historiens s’appuient sur son témoignage, et pourquoi elle a été entendue comme témoin lors du procès en diffamation intenté par Maurice Papon contre Jean-Luc Einaudi, au Tribunal de grande instance de Paris, au mois de février 1991…”

Extrait “À travers les archives de Monique Hervo : les prémisses du 17 octobre 1961 à Nanterre” de Muriel Cohen, doctorante à l’université Paris I et Anne-Marie Pathé, responsable des archives de l’IHTP.

(Source : site de la CNHI)

Mémoires Algériennes est un portail de ressources portant sur l’histoire et les mémoires plurielles de la guerre d’Algérie.

>> Accéder au site de Mémoire Algériennes

Repères
Nanterre en guerre d’Algérie
Le 19 mars 2013 à 18:30
Entrée libre
Cité nationale de l’histoire de l’immigration
293 avenue Daumesnil
75012 Paris