Du salto des années soixante aux nouvelles migrations entre le Portugal et ses anciennes colonies, il sera question d’histoire, de migrations, de témoignages et de trajectoires individuelles.

Ouverture
– Luc Gruson, directeur général
– Manuel Dias, président du Rahmi, président du Comité Sousa Mendès
– François Hubert, directeur du musée d’Aquitaine

1ère partie : Les migrations portugaises d’hier et d’aujourd’hui
L’immigration portugaise se remarque dès le début du XXe siècle avec un premier mouvement migratoire de 1916 à 1931, mais c’est à partir des Trente Glorieuses qu’elle connaît un essor déterminant.

Intervenants :
– Manuel Dias, président du Rahmi, président du Comité Sousa Mendès
– Maria Beatriz Rocha do Trindade, sociologue à l’Université Aberta à Lisbonne et présidente du Musée de Fafe
– Hermano Sanches-Ruivo, adjoint au maire du XIVe arrondissement, président de l’association des élus portugais en France (Activa)
– Irène do Santos, docteure en anthropologie sociale de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

2ème partie : Témoignages autour de l’exposition Pour une vie meilleure
L’exposition Pour une vie meilleure donne à voir le quotidien des migrants portugais au Portugal et en France, témoignage sensible sur l’histoire de milliers de Portugais venus en France en quête de travail, de liberté et d’une vie meilleure.

Intervenants :
– Gérald Bloncourt, photographe
– Maria da Conceição Tina Melhorado, témoin
– Daniel Gonzalez Valencia, responsable du service culturel, Musée d’Aquitaine.
Animation : Maria Cunha, sociologue et chargée de mission à l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, auteure de l’ouvrage Portugais de France. Essai sur une dynamique de double appartenance (Ciemi/L’Harmattan).

Repères
le 14 mai de 14h30 à 17h15
Palais de la Porte dorée
293 Avenue Daumesnil
75012 Paris
Auditorium Philippe Dewitte – entrée libre