L’association des revues plurielles (ARP), dont fait partie Génériques, constitue un réseau d’une quinzaine d’éditeurs de revues scientifiques et culturelles axées sur les questions de migrations, d’intégration, de diversité culturelle et de non-discrimination.

Toutes ces revues seront présentées au château lors d’un temps d’échanges et de réflexion avec le public, notamment à l’occasion des deux tables rondes qui vous sont proposées par les Revues Plurielles.

Les tables rondes

De 11h – 12h30 : De l’altérité à l’interculturel : des identités à construire.
Réfléchir et réinventer un nouveau « vivre ensemble » tissé de toutes les différences, de toutes les cultures -nées ici, venues d’ailleurs – qui désormais cohabitent, c\’est le défi qui est lancé à tous et à chacun.

Avec :
– Pedro Vianna (Migrations société) : « Repli identitaire : miroir d’un déni d’identité ? »
– Marie-Antoinette Hily (Revue européenne des migrations internationales) :
« dynamiques identitaires et pluralité »
– Marie Poinsot (Hommes et Migrations) : « Pluralité et post-colonialisme : un paradoxe ? »
Modérateur : Abdellatif Chaouite (Écarts d’identité)

De 14h30 à 16h : Mémoire et création : la part des femmes
Les revues sont les endroits rares et précieux où des écritures nouvelles peuvent se donner à lire. Les revues plurielles ajoutent à cette vertu leur travail propre faisant vibrer des voix teintées d’ailleurs. Une double singularité précisément conjointe quand ce sont des écritures de femmes qu\’elles offrent en partage.

Avec :
– Marie-Noël Arras qui proposera, pour Étoiles d’encre, une sélection de textes littéraires parus dans la revue,
– Marie Virolle, responsable de la revue Algérie Littérature/Action, sera accompagnée de Djo-Art, poétesse et peintre, auteur de Féminitude (Marsa éditions),
– Gül Ilbay, représentera la revue Olusum/genèse, et évoquera son ouvrage Récit de vie.

Un accrochage d’œuvres de Djo-Art sera présenté :  » Le chant des cieux « .

Repères :
Salon des revues plurielles
Le 28 Mai 2011
Entrée libre. Sans réservation dans la limite des places disponibles.

Musée d’histoire de Nantes, Château des ducs de Bretagne
Bâtiment du Harnachement
4, place Marc-Elder
44000 Nantes