«Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur» (proverbe africain). La semaine anti-coloniale a pour ambition affichée de montrée la part de l’histoire « occultée », comme le dis le communiqué de presse de la seamine :  » C\’est, entre autre, parce que le travail de mémoire n’a pas été fait que le colonialisme, une forme particulièrement violente de cette malédiction qu\’est l’exploitation de l’homme par l’homme, base naturelle du capitalisme prédateur dont la crise qui s\’annonce est la dernière illustration, persiste.

Il ne suffit pas d’en rejetter la responsabilité sur les classes exploiteuses de l’époque pour se rassurer. Notre époque génère des formes de colonialisme tout aussi inexcusables : pillage des ressouces minières, esclavagisme indirecte par l’orgnisation de la dette, incitation à la violence par la vente d’arme, provocation des famines par spéculation sur la nourriture des plus pauves, etc. . C\’est l’objectif de la semaine anticoloniale, du 14 au 24 février que d’aider à prendre conscience de ce qu\’est le colonialisme d’hier et d’aujourd’hui afin d’éviter un monde invivable à nos enfants.

Les evènement antillais de ces dernières semaine en sont une illustration. S\’il ne sont pas pris en compte dans cette semaine anticoloniale, ce n’est pas que les organisateurs n’aient pas conscience de l’origine coloniales du malaise mais qu\’un collectif aussi large que celui de la semaine ne peut réagir à chaud et sans concertation préalable. »

Programme :
• samedi 14 février de 10h à 17h30: Colloque « dernières colonies françaises »
• mercredi 18 février : Soirée du livre anti-colonial 19h30 à 20h30
• vendredi 20 février : Colloque Franc CFA 19h30 Mairie de Montreuil
• samedi 21 février : manifestation Anti Coloniale à 14h rassemblement Place des droits de l’Homme
• mardi 24 février : Election et remise du prix du « colonialiste de l’année » au cours du banquet

mardi 17 février à 19h :
Conférence-Débat : Un nouveau cycle de luttes sociales et politiques en Afrique sub-saharienne.
La crise alimentaire a été un puissant catalyseur des contestations sociales sous-jacentes. Mais depuis le milieu de la décennie, la multiplication des soulèvements témoigne des mutations et recompositions du mouvement social en général, du mouvement syndical en particulier. En retour, si la question sociale domine les revendications, la question politique et démocratique surgie immédiatement dans les manifestations.
Lieu CICP, 21 ter, rue Voltaire, 11e, M° Rue-des-Boulets ou Nation

mardi 17 février à 20h :
Conférence-débat : Mercenaires, services et néocolonialisme en Afrique, avec Robert Lejeune (AFASPA).
Lieu : CICP 21-ter rue Voltaire Paris 11ème, M° Rue-des-Boulets

mercredi 18 février de 19h30 à 23h30 :
Soirée du Livre Anticolonial organisé par dans le cadre de la Semaine Anticoloniale 2009 par les librairies Ishtar, Le Point du Jour & Envie de Lire
Il s\’agit de rendre hommage au combat anticolonial et anti-impérialiste des peuples en ces temps de recolonisation et de tentatives pour justifier le bilan tragique du colonialisme. À une époque où la chosification marchande s\’étend à toutes les sphères de l’existence il est plus que jamais necesssaire de revitaliser la pensée anti-impérialiste, anticolonialiste, antisioniste, antiraciste et anticapitaliste comme un élément du combat de l’humanité pour l’émancipation.
Programme : Remise du Prix du Livre Anticolonial à l’ouvrage : Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du président Sarkozy (La Découverte, oct 08) – Spectacle-théâtre « Mayombé Bombé » : un homme dans le manteau noir de la nuit. Par Toussaint Carilien – Expressions artistiques et plastiques avec Chantal Viaud, Nestor Mensah, Benoit Moreau &Julien Signolet.
Lieu Centre Culturel La Clef, 21 rue de la Clef, Paris 5è

vendredi 20 février de 19h à 23h :
Colloque sur “Le Franc CFA à l’heure de la crise internationale“ (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) animé par le CADTM, avec Nicolas Agbohou, auteur de “Le Franc CFA et l’Euro contre l’Afrique“, professeur d’Economie et François Ndengwe, professeur d’Economie.
Lieu : Salle des fetes de la mairie de Montreuil, place de l’Hotel de ville de Montreuil Place Jean Jaurès

samedi 21 février de 14h à 17h30 :
Grande manifestation Anti-coloniale : Rassemblement à la Place des Droits de l’Homme au Trocadéro Paris 16ème, puis, en fonction de la situation ce jour là : convergence unitaire vers l’Elysée.

samedi 21 février :
Commémoration de la mort de Missak Manouchian
Le 21 février 1944, les nazis assassinaient un groupe de 23 résistants de la Main-d’oeuvre Immigrée, arméniens, juifs polonais, juifs hongrois, espagnols, italiens, dirigé par le résistant communiste arménien Manouchian., restés dans l’histoire sous le nom de l’Affiche rouge. Manouchian combattait le fascisme le racisme, le nationalisme et le colonialisme.

lundi 23 février de 15h à 19h :
Conférence La République Démocratique du Congo face à la recolonisation, Intervenants : Mawete Makisosila (Homme de culture, spécialiste des cultures et civilisations Kongo) ; Robert Kongo (Journaliste, sociologue). En présence de Noël Mamère, Député.
Lieu : Assemblée Nationale, 101, rue de l’Université, Paris 7è, M° Assemblée Nationale ou Invalides

mardi 24 février :
Banquet de la nuit Anti-coloniale Repas et remise du prix du colonialiste de l’année 2009.
Lieu : CICP, 21ter rue Voltaire, 75011 Paris 11è, M° Boulet

Repères :
Semaine de l’anti-colonialisme
14-24 février 2009

Site web