Alors que les recherches portants sur les mouvements de solidarité internationale ne cessent de s’étoffer, il semble important de dresser une cartographie des archives et sources existantes en ce domaine, en France et à l’étranger. Ces mobilisations n’ayant pas toujours reposé sur des structures bien identifiées ni sur des relais institutionnels clairs, repérer les sources et archives disponibles reste une étape cruciale. La dimension transnationale de ces dynamiques rend d’autant plus complexe mais aussi central ce travail de repérage au-delà du seul cadre national.

Le séminaire organisé par Caroline Moine, maîtresse de conférences en histoire contemporaine de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Rosa Olmos, responsable des archives audiovisuelles de la BDIC est né de ce constat et souhaite développer une réflexion plus large à l’exemple du cas précis des actions de solidarité internationale survenues après le 11 septembre 1973 au Chili. La solidarité avec le Chili et avec les Chiliens exilés et victimes de la dictature sont restées dans la mémoire collective comme un moment-clé dans l’histoire de ces mobilisations internationales. Il importe de revenir, au-delà des représentations mémorielles en partie figées, sur ce qui a pu contribuer à l’émergence d’une émotion, voire ferveur collective, et à sa traduction en des actions, des prises de paroles et des engagements très divers.

Etroitement lié à la campagne de collecte de témoignages et d’histoire orale lancée en 2014 par le Service audiovisuel de la BDIC autour du parcours des Chiliens exilés en Europe après 1973, le séminaire est dédié en 2015-2016 aux sources et archives audiovisuelles. La dimension visuelle et sonore fut de fait un élément central du processus de mobilisation et d’action de la solidarité internationale, contribuant à l’émergence d’une médiatisation et d’une production cinématographique, musicale, graphique et artistique indéfectiblement liées à ce combat et à cette époque, des années 1970 et 1980. Elle a en outre joué et joue encore un rôle essentiel dans la transmission mémorielle des mouvements de solidarité internationale.

Le séminaire souhaite ainsi contribuer à une meilleure (re)connaissance d’un patrimoine audiovisuel qu’il reste encore à mieux étudier et à valoriser. Pour ce faire, le séminaire a deux ambitions :
-la première est d’être un espace d’échanges, de rencontres et de dialogues entre différentes disciplines (histoire, science politique, sociologie, histoire de l’art, langue et civilisation, etc.). Il sera ouvert à tous : chercheurs, étudiants, témoins de l’époque, professionnels dans le champ audio-visuel et artistique (cinéaste, journaliste, musiciens, graphistes et peintres…).
-la seconde est d’établir une cartographie des différents lieux de conservation des archives (nationale et internationale) et de projets de collecte en cours.

Pré-programme 2015/2016

Séance 1: 8 octobre 2015 (17-19h)
Comment écrire l’histoire des mouvements de solidarité internationale? [Séance introductive]

Séance 2: 5 novembre 2015 (15:30 – 19h)
Images documentaires, images d’archives: « Exil(s) sur Scène » (Mécano production, 2015)

Séance 3: 10 décembre2015 (17-19h)
Les archives télévisées: médiatisation et mobilisations [séance en partenariat avec l’INA]

Séance 4: 14 janvier 2016 (17-19h)
L’histoire de la solidarité en bande dessinée: enquête, récit et mémoire

Séance 5: 4 février 2016 (17-19h)
La peinture de l’exil [séance en partenariat avec la Maison du Chili]

Séance 6: 10 mars 2016 (17-19h)
Quand la solidarité s’affiche: graphisme et imaginaire visuel

Séance 7: 7 avril 2016(17-19h)
Les radios au service de la solidarité internationale

Séance 8: 12 mai 2016 (17-19h)
L’industrie musicale et le marché de la cause chilienne

Séance 9: 2 juin 2016 (17-19h)
Photographier la dictature, photographier l’exil

Séance de clôture 16 juin (17-19h) (à confirmer)
Le Procès Pinochet (séance en partenariat avec les Archives Nationales)

Contact: rosa.olmos[at]bdic.fr