Organisé à l’Institut de sociologie de l’université de Vienne (Autriche), le séminaire « Traces, restes, marques : la ville comme support mémoriel » s’inscrit dans le cadre du programme « Mémoires de passeurs, passeurs de mémoires. Lieux, temps et formes de la transmission et de l’oubli ».

S’intéressant aux stratégies de marquage, ce séminaire portera sur leurs formes, leur repérage leur durée et leur effacement. Une première journée sera ainsi consacrée aux traces juives dans la capitale autrichienne et une seconde journée analysera les « traces, marques et restes » à propos des immigrés.

Nadir Sidhoum, président de Génériques, interviendra dans le cadre de la table-ronde « Stratégies et tactiques communautaires entre commémoration et détournement ».

Illustration: L’opéra de Vienne. Markus Leupold-Löwenthal. Creative commons BY-SA 3.0