Ce que l’on entend aujourd’hui par « mémoire collective » n’est-il pas devenu un discours autonome aussi bien vis-à-vis du réel auquel il réfère —le passé—, que de ceux qui le véhiculent ou le transmettent ? On peut même se demander si ce discours ne parlerait pas par ou à travers ses locuteurs, à leur insu. Aussi ce séminaire commencera par la discussion de cette situation en dressant un état des lieux de l’étude des mémoires et de ses critiques.

La question de la parole des témoins sera ensuite posée. À quelles conditions ceux-ci peuvent-ils se retrouver dans des cadres mémoriels qui, à la fois, nécessitent leur présence au-delà même de leur disparition et leur imposent règles d’énonciation et normes de comportement ?

Les prochaines séances auront lieu les 14 novembre, 12 décembre 2018 et 16 janvier 2019 (thématiques à préciser)

Informations pratiques
Mercredi 17 octobre 2018
Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
1, rue Descartes 75005 Paris

Une inscription obligatoire pour chaque séance
En ligne en cliquant ici ou par téléphone au 01 44 41 46 82 (message avec nom, prénom, coordonnées téléphoniques, nom du responsable et la date de l’activité).
Pièce d’identité obligatoire