Le 25 avril 1974, le soulèvement du Mouvement des forces armées (MFA), connu sous le nom de Révolution des Œillets, met fin à près de 50 ans de dictature (1926-1974), à une guerre coloniale en Afrique et instaure la liberté et la démocratie politique au Portugal. Il y a alors 750 000 Portugais en France, pays où, depuis 1960, ils étaient les plus nombreux à émigrer. Que signifie le soulèvement du 25 avril 1974 pour les Portugais de France de l’époque ? Comment s’insèrent-ils dans cette histoire, et quel rôle ont-ils joué pendant et après la Révolution des Œillets ? Quels rapports la Révolution a-t-elle établis entre le nouvel état portugais et ses émigrés ? Quelles traces la Révolution de 1974 a-t-elle au sein de l’immigration portugaise ? Telles sont quelques questions posées par ce numéro 43 de la revue Migrance.

>> Génériques vous propose de venir découvrir ce nouveau numéro de Migrance lors d’une soirée-événement le mardi 4 novembre en présence d’auteurs.

>> Marie-Christine Volovitch-Tavares, qui a coordonné Migrance 43, le présentera également lors du colloque « la Révolution des Oeillets un moment européen » organisé les 23 et 24 octobre à la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris.

Couv Mig 43
Cette présentation sera suivie de la projection du film Mudar de vida (Changer de vie) de Pedro Fidalgo et Nelson Guerreiro. Ce documentaire retrace le parcours de José Mario Branco, auteur-compositeur-interprète, figure de la chanson portugaise engagée, qui regagne le Portugal à l’issue de la Révolution des Œillets après un exil de onze années en France.

>> Retrouvez le synopsis du film

Informations pratiques

Soirée de présentation de Migrance 43 et projection du documentaire Mudar de vida
Mardi 4 novembre 2014 à partir de 18h30
34, rue de Cîteaux 75012 Paris
Entrée libre, réservation obligatoire à contact[at]generiques.org