Un peu plus de 100 000 au déclenchement de la « Toussaint Rouge » le 1er Novembre 1954, ceux que l’on nomme encore les Français musulmans d’Algérie sont plus de 300 000 à la fin de la guerre en 1962. Présente dans l’ensemble des bassins d’emploi et majoritairement en Ile-de-France, l’immigration algérienne s’accélère, comptant parmi elle des hommes et de nombreuses familles poussés sur les chemins de l’exil par la misère et une guerre qui ne dit pas son nom.

Repères
L’immigration algérienne dans la Guerre d’Algérie
Le 15 mai 2012 de 18h00 à 20h00
Maison des Associations de Roubaix
24 place de la Liberté
59100 Roubaix