Après 1933, des juifs, des sociaux-démocrates et d’autres antinazis ont cherché à fuir l’Allemagne puis les régions qu’elle avait annexées. Certains d’entre eux se sont retrouvés au Canada, par choix ou par contrainte. La question de l’exil politique et racial est au cœur de l’ouvrage de P. Farges. On sait peu qu’à l’époque le Canada était loin d’être une terre d’immigration et pratiquait une sélection à l’entrée. Certains auteurs ont même démontré le caractère antisémite des pratiques administratives. Cette question de l’exil politique et racial demeure d’actualité. La table ronde a pour objectif de faire dialoguer des chercheurs en sciences sociales autour de thèmes transversaux du livre, notamment les débats sur les “ethnicités“ et le multiculturalisme, la question de l’immigration sélective et “choisie“ ou celle de la “préférence nationale“.

Intervenants
– Patrick Farges, études germaniques, maître de conférences, université de Paris III-Sorbonne Nouvelle ;
– Smaïn Laacher, sociologie, chercheur, Centre des mouvements sociaux, CNRS/EHESS ;
– Jean-Michel Lacroix, civilisation nord-américaine, professeur, université de Paris III-Sorbonne Nouvelle, Institut du Monde Anglophone ;
– Hélène Roussel, études germaniques, maître de conférences, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Modérateur
Michael Werner, histoire et études germaniques, directeur du CIERA.

Repères :
Maison Heinrich Heine
Cité Universitaire Internationale
27C Bd. Jourdan
75014 PARIS
Entrée libre dans la mesure des places disponibles.
La table ronde sera suivie d’un coktail.

+33 (0) 1 53 10 57 35
Contact (Mathilde Lefebvre)