La conteuse est « Settoute », d’abord première Mère du Monde kabyle, puis sorcière… Celle ci fut jadis déchue, ce qui donna aux hommes le prétexte pour dominer les femmes et le monde. Elle a vu l’Histoire de la méditerranée depuis la Kabylie. D’après elle, nous ne sommes guère différents de nos ancêtres. En ce temps là, les animaux parlaient encore comme vous et moi… le Lion avait le pouvoir; Chacal était son conseiller; et le Hérisson avait toujours une ruse qu\’il prêtait à ses amis. A travers ces histoires fabuleuses, qui se sont déroulées en Algérie, nous comprendrons peut être mieux qui nous sommes, et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer.

« … ils disent que c\’est qu\’une histoire de sauvages, une histoire d’indigènes, une histoire d’exilés… d’immigrés comme vous dites maintenant… Je sais maintenant pourquoi ce qu\’ j\’ai entendu était si triste… aujourd’hui plus personne sait où y vaspotify; plus personne sait d’où y vient… comme si on vous avait dévoré le passé, et qu\’on vous avait jeté que les restes… Nous les dominés, nous les femmes, nous les démunis de tous les pays, nous que l’on divise, nous que l’on fragmente, tant que que nous aurons la mémoire, nous serons là, nous aurons le pouvoir… »

Texte : Jérémy Beschon d’après Tassadit Yacine-Titouh
Mise en scène : Jeremy Beschon / Avec Virginie Aimone
Musique : Franck Vrahidès
Lumière : Flore Marvaud

La représentation sera suivie d’un débat avec Tassadit Yacine-Titouh, directrice d’études à l’EHESS à Paris, anthropologue, spécialiste du monde berbère. Elle dirige la revue Awal à de la MSH. Auteure de nombreux articles (Nouvel Observateur, Libération, le Monde Diplomatique) et ouvrages « Si tu m\’aimes guéris moi ! » éd MSH, « Chacal ou la ruse des dominés » éditons la Découverte.

Manifeste rien
Théâtre populaire, théâtre du délire et du simulacre ; Manifeste Rien propose un travail entre spectacle et science, où l’humour et la poésie permettent de partager les richesses et la complexité de nos sociétés avec le plus grand nombre. Leurs pièces, en collaboration avec des historiens comme Benjamin Stora ou Gérard Noiriel, sont jouées dans les théâtres, mais aussi dans les festivals pluridisciplinaires et lieux associatifs afin d’introduire le théâtre là où il ne pénètre plus…

Pour en savoir plus

Repères
Réservation : reservation[a]histoire-immigration.fr / 01 53 59 64 30
Plein tarif : 10 € 
Demi tarif : 7 €

Cité nationale de l’histoire de l’immigration
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris
Ligne 12 Métro porte Dorée