Écrite à partir du livre Chacal ou la ruse des dominés de la chercheuse Tassadit Yacine-Titouh, cette création propose, sous la forme du solo, une véritable clef de lecture de nos rapports sociaux et nos structures mentales à partir des fables animalières et des mythes de la société kabyle. La comédienne interprète à elle seule 13 personnages en interaction avec la création sonore et lumière. La conteuse est « Settoute », d’abord première Mère du Monde, puis sorcière… Celle-ci fut jadis déchue, ce qui donna aux hommes le prétexte pour dominer les femmes et le monde. Elle a vu l’Histoire de la méditerranée depuis la Kabylie. D’après elle, nous ne sommes guère différents de nos ancêtres. En ce temps là, les animaux parlaient encore comme vous et moi… le Lion avait le pouvoir ; Chacal était son conseiller ; et le Hérisson avait toujours une ruse qu\’il partageait avec ses amis. A travers ces histoires fabuleuses, nous comprendrons peut être mieux qui nous sommes, et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer.

Texte : Jérémy Beschon d’après Tassadit Yacine-Titouh / Mise en scène : Jeremy Beschon / Avec Virginie Aimone / Musique : Franck Vrahidès / Lumière : Flore Marvaud /
Coproduction Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration. Avec le soutien de la Ville de Marseille.

Extraits d’un article paru dans la revue Hommes & Migrations : Chacal…

Repères
Chacal, la fable de l’exil
Le 2 juin 2013
Théâtre régional de Béjaïa
Boulevard Colonel Amirouche, Béjaia