L’auteur de L’Opéra de quat\’sous (1928), raconte avec Dialogues d’exilés l’histoire de deux exilés, Kalle et Ziffel, qui se retrouvent au buffet de la gare d’Helsingfors pour parler de politique et tant d’autres choses. L’un est ouvrier, l’autre physicien. Tous deux éprouvent un profond sentiment de bannissement.

Renouant avec la tradition du dialogue, Bertolt Brecht fait discuter ses personnages à en perdre haleine. Autour de quelques bières et cigares, Kalle et Ziffel avancent, entre humour et gravité, des considérations très personnelles sur la politique, rejettent l’uniformisation et la pensée critique desquels va naître une amitié issue de la reconnaissance et de l’altérité.

Avec ses « Dialogues », Brecht tente de réveiller le spectateur, de faire appel à son sens critique et réveiller en lui l’étincelle de réflexion sur la société des hommes. Renvoyant les personnages archétypaux en coulisses, le dramaturge allemand créé des rôles d’une modernité incroyable, tout en complexité et en couleur.

Commencés en 1940, lors de son exil en Finlande, alors qu’il est déchu de la nationalité allemande, et achevés par fragments en Amérique, les Dialogues d’exilés se jouent sur un fond de Seconde Guerre mondiale, et trahissent une incroyable véracité et un sens du vécu, que l’auteur ne pouvait cacher.

Repères :
Théâtre Gérard Philippe
Scène Roger Blin
Saint-Denis

Du 10 au 30 mars 2008
du mercredi au samedi à 20h30
mardi à 19h30 – dimanche à 16h – relâche lundi

Site web du théâtre