La question africaine, les rapports de la France et de l’Afrique ne cessent d’occuper nos esprits. Convoquer sur scène deux symboles tels que Sankara et Mitterrand c’est d’évidence se placer dans une perspective historique, mais force est de constater que les dossiers soulevés en 1986 par nos deux protagonistes restent d’actualité.
La représentation, car ici il s’agit de théâtre, comportera deux parties, l’une «réelle» à partir des discours prononcés par Sankara à l’ONU en 1984 et par Mitterrand à Cancun, l’autre sera constituée d’un texte écrit par Jacques Jouet* :
«J’ai traité dans Mitterrand et Sankara le célèbre face à face aigre-doux des deux présidents, en 1986. Mitterrand termine à Ouagadougou une tournée dans plusieurs pays de l’Ouest africain. Au cours de la réception officielle, Thomas Sankara, le capitaine-président du Burkina Faso adresse à Mitterrand une longue semonce improvisée et peu diplomatique sur les thèmes du néo-colonialisme, de l’apartheid, des relations Nord-Sud… Bref de tous les sujets qui fâchent
et sur lesquels ne peuvent que s’opposer le bouillant révolutionnaire africain et le socialiste tiédi aux commandes de l’ancienne puissance coloniale. Les deux personnages sont accompagnés, dans la pièce, par “Le Théâtre simple”, allégorie de l’art scénique qui propose une règle du jeu un peu particulière pour le déroulement de la pièce, lequel est amené à changer à chaque représentation».
Avant d’être présenté aux Amandiers, ce spectacle sera en tournée africaine, avec l’aide de Kuljaamaopcion, sous l’impulsion d’Odile Sankara, actrice burkinabée et soeur du défunt président Sankara.

Le texte n’est pas publié, mais vous pouvez le lire en cliquant ici.

Repères
Jusqu’au 22 février au théâtre Nanterre-Amandiers
Texte de Jacques Jouet
Mise en scène de Jean-Louis Martinelli
Durée du spectacle : 1h15
Renseignements : 01 46 14 70 00