Après le succès d’ »Ivanov {ce qui reste dans vie} » accueilli au Monfort en 2011, Jean-Pierre Baro revient avec le projet d’entrelacer la tragédie ouvrière de Büchner, et un autre texte fictionnel sur un ouvrier immigré. Woyzeck, c’est ce soldat exécuté en 1824 en place publique pour avoir poignardé son amour infidèle. « Woyzeck, [Je n’arrive pas à pleurer] » s’inspire de l’histoire du père du metteur en scène : un travailleur immigré, d’abord militaire puis ouvrier spécialisé chez Dassault, venant d’une ex-colonie française, le Sénégal.

Dans une mise en scène sensible et lucide à la fois, le réel se frotte à la fiction, l’intime se confronte à l’universel, les deux récits agissent en écho, dans un parallélisme proche du montage cinématographique, et redonnent, sous le prisme de l’amour, la parole à l’étranger, à l’absent, comme pour restituer les larmes qu’on leur a ôtées.

>> Plus d’informations sur le site du théâtre Le Monfort

Repères
Woyzeck, [Je n’arrive pas à pleurer]
Du 19 mars au 6 avril
Le Monfort
106 rue Brancion
75015 Paris