Fondée sur la présentation et la lecture d’archives visuelles, pour certaines inédites, la conférence questionnera, pour la France, les conflits de représentation entre journalistes et migrants africains, dans les années 1960 et 1970. Elle soulignera les “dilemmes pratiques” rencontrés par un groupe socialement dominé, qui ne souhaitait pas médiatiser ses conditions de vie et de logement, pour ne pas être plus encore stigmatisé.

Plus largement, la conférence témoignera de la difficulté des minorités à faire respecter leur “droit à l’image” et à imposer dans les médias une représentation visuelle valorisante d’elles-mêmes. Cette interrogation traverse aussi les différentes formes d’expression culturelle, notamment les musées. À l’heure où l’Europe semble en proie à une montée particulièrement préoccupante de xénophobie, les enjeux de représentation sont plus que jamais cruciaux. Ils s’avèrent même vitaux.

Cette conférence sera animée par Marianne Amar, responsable du département histoire et recherche du Musée de l’histoire de l’immigration.

Mardi 4 Mars 2014 à 18:30
Entrée libre sans réservation, dans la limite des places disponibles.
Musée de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte dorée
293 avenue Daumesnil
Auditorium Philippe Dewitte
75012 Paris
Contact : conferences[a]histoire-immigration.fr