Avec des chiffres, des extraits littéraires, des définitions, des dessins d’humour, des exemples concrets… et près de 150 questions aussi diverses que : Comment compte-t-on les immigrés ? Comment devient-on français ? Les Antillais sont-ils des immigrés ? Depuis quand mange-t-on du couscous en France ? Qu’est-ce qu’un couple mixte ?…

À l’adresse des jeunes dès le collège, l’ouvrage replace l’immigration dans l’Histoire, définit les termes, explique les raisons des différentes migrations, questionne la place attribuée aux immigrés dans la société, évoque des relations faites de brassage et de rejet, d’incompréhension et d’enrichissement.

Sans être un naïf plaidoyer, il invite à se détourner des simplifications sur un sujet majeur pour notre présent et notre futur proche. « L’ignorance est la nuit qui commence l’abîme » a écrit Victor Hugo. Aussi, ce livre adopte un parti pris : celui de présenter la part lumineuse de l’immigration.