Le webdocumentaire De l’autre côté est né d’un constat : l’Europe est une forteresse et le phénomène des migrations est instrumentalisé pour susciter la peur et justifier la violence des répressions.

« Il nous fallait comprendre l’immigration et sa complexité. Et il ne fallait pas seulement comprendre l’importance de l’altérité mais aussi remettre en question nos représentations, engendrées et influencées par le pouvoir des médias. En effet, à travers l’orientation du discours médiatique l’alterité devient suspecte » explique les auteurs.

Pendant deux mois, ces jeunes journalistes proposent de suivre plusieurs parcours de vie, ceux de Tannon, d’Adama, de Marie-Claire et de Kairullah qui ont décidé de quitter leur pays d’origine pour se rendre en Europe.

Le projet est soutenu par plusieurs associations dont la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade Rhône Alpes, la Fasti, le réseau Migreurop et le réseau Terra.

Voir le webdocumentaire De l’autre côté